NYC - Mixage Album Sharko Jour 3 - "Pragmatisme" (4/11)

20 Apr 2016

(Pour info: journal tenu lors de notre séjour à New York en janvier 2016. J'y étais alors, avec notre manager, pour mixer le nouvel album de Sharko; "You Don't Have To Worry". Il s'agit de mes impressions notées quotidiennement et reprises ici.)


Cher journal. Ai passé la nuit à observer le plafond.
Je comprends avoir été désorienté par l'absence de réactions venant de Mark. Il ne s'est jusqu'ici exprimé ni sur la couleur globale des chansons, ni sur les sons de Teuk, ni sur les valises sous les yeux de Christophe, ni sur les enregistrements de batterie d'Oli (que je n'ai ni retouchés, ni beat-detectivés, ni montés car Oli a joué comme dans un rêve et pour un mixeur, ce n'est que le bonheur).

Et s'il ne fait aucun commentaire, ce serait même rassurant au possible: c'est sa réalité; il a l'habitude de travailler pour des disques de haut niveau, il trouve donc, et je le devine maintenant, tout à fait normal que le batteur soit au top ou que les sons de guitare soient soignés et que le chanteur ne beugle pas comme une casserole auto-tunée. C'est un professionnel de haut vol, donc le matériel est supposé être de haut vol. Non?
Je comprends également qu'avec lui, je dois arrêter les commentaires subjectifs et user désormais d'hyper-pragmatisme (il n'a pas d'états d'âme, pourquoi lui en fournir une palette?); une feuille, un stylo et une précision clinique quant à nos suggestions.
Et ça fonctionne! Il fait écouter son ébauche, on se concerte, je note, il lit et on avance. Plus simple. Et il nous connait mieux. Et il cerne mieux nos désirs. Et il agit sans se prendre la tête. Énergie américaine, vitalité new-yorkaise?

Troisième jour de mix tranché, tranchant, vif avec des décisions prises sans hésitations.

Vu que ça tourne bien, je me détends, Mark également et Christophe se détend de nous voir détendus.
Vite un donut pour fêter ça!

Please reload