Sharko à la TV

28 Apr 2016

Cher journal.
Dimanche, je reçois un mail de notre attaché de presse nous informant de notre passage dans l'émission "L'invitation" sur la RTBF LaTrois ce mardi 26 avril. Il m'envoie confirmation avec une bannière provenant de la production avec les horaires précis, à partager sur les réseaux: "12h50 et 21h05 - SHARKO ce mardi!".

Passée la vive émotion et après avoir appelé Teuk, Oli et les autres, lundi, ni une ni deux, je cours acheter une vraie télévision, petite mais plate, et je cours demander un branchement d'urgence (249€, c'est pas tous les jours) en prenant bien soin de préciser à la vendeuse: "Bon c'est cher, mais vous comprenez, c'est parce que je passe à la télévision à 12h50 et à 21h05 ce mardi!" (assez fort pour les clients captent que je suis un VIP, si ça peut aider pour pécho, c'est tout bénef').

Le technicien arrive de fait à l'heure ce mardi à l'aube et installe le bazar. J'avais pris la peine d'exposer une douzaine d'exemplaires du Focus avec ma photo en couv' dans le salon, il ne pouvait passer à côté sans être impressionné par tant de notoriété. "Je passe à la télé à 12h50 et 21h05 aujourd'hui, vous le saviez?", lui ai-je demandé, blasé.

Après de longues négociations avec ma concierge, Madame Kaminsky (polonaise, super belle femme, veuve), j'obtiens son aval pour installer pour la journée ma nouvelle tv dans la cour de l'immeuble: "Parce que vous comprenez, c'est pas tous les jours qu'on passe à la tv! Surtout à 12h50 ET à 21h05!".
Je cours à l'foufelle acheter une rallonge chez le Paki du coin (189€, premier prix!) et trempé de sueur et de stress, je confectionne un montage audacieux de fils défectueux et j'érige sur le trône d'une chaise ikéa mon nouvel achat plat. Hourrah! A 12h30, l'image irradie la petite cour.
Je tente aussitôt d'avertir le voisinage d'une diffusion pédagogique de ma célébrité, je cours dans tous les sens, je frappe aux portes, je sonne partout et sms à tout va, mais seuls Madame Kaminsky et ses deux ados boutonneux et sarcastiques répondent présents, ainsi que mon voisin de dessus, Pierre-Marie Victoire d'Honoré, que je peine à descendre dans l'escalier avec sa chaise roulante. Comme je sue comme un boeuf, mes mains glissent des poignées et sa chaise dévale une rangée d'escalier et heurte de plein fouet le muret. Il hurle mais moi aussi je peux hurler: "Mais enfin Pierre-Marie, à quoi vous jouez?! Vous n'avez pas le monopole de la grosse voix!".
Bref, à 12h49, on arrive enfin devant l'écran, évidemment les boutonneux avaient chipoté à la zapette, j'arrive sur LaTrois pour découvrir… un reportage sur les importations de fruits de mer entre l'Uruguay et l'Argentine. OH! C'est quoi ce délire?
Je reste confiant: "Ca arrive, ils ont un peu de retard, c'est juste après! J'ai reçu la bannière facebook: 12h50 et 21h05 - SHARKO!, je suis sûr de moi!".
Devant les rires et le cynisme insupportable des deux zozos pubères, je m'énerve et confisque le programme tv de Madame Kaminsky. Pendant que je le consulte, Pierre-Marie est baladé façon ping-pong par les 2 décérébrés et je constate avec effroi que l'horaire de l'émission est en fait… 12h40! MER-DE!

Je tente de joindre sans succès Oli et Teuk et je tempête mais tempère:
Peu importe! Restons positif! Ca repasse ce soir! 21h05 précise le programme et la bannière!
Je remonte Pierre-Marie (d'abord la chaise, ensuite en le tirant lui par les pieds; plus rapide), je négocie avec Madame Kaminsky qu'elle garde un oeil sur ma tv et je cours faire des courses pour un apéro digne de ce nom: cahuètes, chips, pizzas, jus, bières… Je veux la fête ET la gloire ce soir! Apéritif dinatoire de haut-vol! Pour tous mes voisins! Devant la tv! Célébrons le passage de Sharko! Je serai la star de l'immeuble! Enfin reconnu! Après des années de disette sur mon parcours maudit et leurs questions à la con genre: "Tu fais quoi à part la musique? Tu as déjà pensé te présenter à The Voice?".

Ah les cons, ils vont voir ce soir de quel doigt je me chauffe!

En début de soirée, alors que j'installe mes assiettes en carton et nappes Simpsons, je guette donc le retour des voisins. Je les prie de venir assister à cette fête audiovisuelle, à 21h05: "C'est Sharko! Venez! Des chips! De la bière!". Je sms, j'appelle, je sonne, je course, j'insiste. (J'entends également Pierre-Marie crier de sa fenêtre "Monsieur Bartholomé, vous m'oubliez pas hein?" mais je feins de ne pas l'entendre, trop chiant à balader dans l'escalier.)
Aaah mes voisins…
Si Leila (ancienne gendarme, top meuf) est convaincue, son copain Philippe semble trop teubé pour comprendre (elle est si belle, lui est si laid, qu'est-ce qu'elle lui trouve?). La petite Julie, étudiante et jolie comme un coeur, a rendez-vous avec un pote mais elle viendra avant de partir (elle me parle comme si j'avais 82 ans, mais elle est trop chou). Madame Kaminsky a invité sa soeur, presque aussi jolie, la tante des deux boutonneux. Monsieur José viendra mais après le match City-Real Madrid: "Non José, c'est 21h05 pendant 10 minutes, comprendo? Pas après le match, nom de dieu, merde, réfléchissez!". Les Maquettes (bobos branchés) seront là - dubitatifs, avec leur petit Niels. Monsieur Ibrahim, lui, doit en parler à son épouse et le jeune Thibault répond avec enthousiasme (il veut pécho Julie). Et enfin Kobinyé me dit "Oui, oui" mais il y a peu de chance qu'il vienne. (De temps en temps, j'entends Pierre-Marie hurler mais je n'y prête aucune attention.)

Vers 20h55, BINGO, tout le monde est là, pour assister au sacre de Sharko et notre passage télévisuel: la gloire! Tous branchés sur LaTrois!
Si Kobinyé est finalement descendu, il propose qu'on zappe sur TF1; il veut voir "Unforgettable". Ce qui a le don d'irriter José qui veut, quant à lui, voir le match de foot City-Real. De toutes façons, je peux plus changer, les 2 affreux ont planqué la télécommande.
Pierre-Marie en remet une couche à l'étage mais on fait semblant de rien. Le petit Niels vomit son biberon sur la pizza 4 fromages et Thibault en reçoit la moitié sur son pull cachemire. La soeur de Madame Kaminsky me regarde avec d'oeil cougar alors que je peine à séparer José et Kobinyé qui se battent devant les encouragements fielleux des 2 débiles.
Alors qu'ENFIN arrive le générique de l'émission, je crie de toutes mes forces: "SILENCE!" pour constater, livide, que l'émission de ce soir est consacrée… au chanteur de Mud Flow.
Journée de mert.

Please reload