Grèves et sosies

3 Jun 2016

Cher journal, amis belges, haut les coeurs les gars.


Entre les grèves prévues, les grèves sauvages, les grèves secrètes de tous les jours, les embouteillages post-modernes, les travaux, l’état des routes, le cynisme politique, Kana Okada qui perd la finale du Concours Reine Elisabeth 2016 sans que personne ne crie au scandale à part moi personne, nos Diables Rouges qui jouent la Finlande comme des patates dans un stade glacial aux places au prix exorbitant, HEUREUSEMENT, HEUREUSEMENT que nous avons le soleil et la douceur de l’été pour tenir le coup.
Aaah la clarté de mai-juin! Les tee-shirts, les petites robes de fées, les apéros, les jardins, les barbecues, les concerts en plein air avec une bonne bière fraîche, voir – rêveur – Cannes et les stars rayonnantes, Roland Garros et les belles balles jaunes, la sueur des joueurs, les beaux matchs qui claquent dans un beau ciel bleu! Aaaaaaaaah le soleil qu’on attendait tant!
 Ah oui, heureusement qu’on a ça.

 

L’autre jour, pour des raisons bassement financières, je me suis inscrit au casting d’un show de sosies prévu pour une tournée en Belgique à l’été. On était nombreux à attendre. Il y avait beaucoup trop de Johnny. Il y avait un vague Clooney qui ressemble fort à Emmanuel Chain. Des Rihanna, des Kim Kardashian, des filles qui répétaient des “Non mais allô quoi?”, des Beyoncé… La plus drôle, c’était une fille sosie de Sia: elle était habillée normal avec juste une perruque sur son visage. 
Il y avait même un mec qui semblait faire sosie de Zaz, mais en fait non c’était le stagiaire de l’équipe.


A côté de moi à gauche, il y avait un jeune Justin Bieber et à droite un Charles Michel.
 A Justin, j’ai tout de suite avoué, complice: “Ah c’est drôle, je suis chanteur d’un groupe rock et sur notre nouvel album “You Don’t Have To Worry”, j’ai composé un titre qui s’appelle “When I Was Your Age” et qui parle de Justin Bieber!”. Ce à quoi le gamin m’a répondu: “C’est quoi un groupe rock?”.
 Je me suis donc plutôt tourné vers ma droite:”Alors et vous en Charles Michel? Haha. Belle idée!” mais il m’a mis K.O. avec son accent de S’raing: “Tsé non wesh, moi je fais le mec de Breaking Bad!”. 


Après un blanc interminable d’incrédulité qui m’a laissé blême, il m’a demandé en quoi j’étais: “Ben moi, je suis en Alain Juppé, vu que je sors de chez le coiffeur, et je chante comme Sting – ce qui me fait un beau doublé”.

Please reload